MACRON

Je me demande encore comment les gens, hormis les friqués bien sûr, ont pu voter pour cet individu. Comment n’ont-ils pas compris qu’il avait été balancé là par la finance, le MEDEF, les grands patrons, possesseurs de la plupart des médias. N’a-t-il pas fait pendant plus d’un an, juste avant les élections présidentielles, la couverture de tous les magazines, les quotidiens et les hebdos ?
C’était gros comme une maison. Ne restait plus qu’à mettre Marine devant lui au second tour en coulant Fillon, qui s’est entêté et l’affaire était entendue. Maintenant bien entendu, il renvoie l’ascenseur en supprimant l’ISF, en favorisant les multinationales, les licenciements, en détricotant le code du travail, en cassant les acquis sociaux, enfin bref, en tapant sur « les riens ». Oui, parce qu’en plus, ce monsieur est méprisant envers les « petits » : détestable au possible. Il me fait penser au bon petit fayot de l’école ou au travail. Lui c’est avec la finance.
Le gros problème quand même, c’est qu’il va mettre des familles entières dans la misère au détriment des fortunés : entre 4,5 et 5 milliards d’euros de chèques versés à des milliardaires comme Bernard Arnaud. A vomir. Supprimer les emplois aidés, bloquer l’indice des fonctionnaires, baisser les APL, taper sur les retraités, non, vraiment écœurant.
Et ses arguments ne tiennent pas la route. Le retour des investissements, des industries, des grands patrons suite à la suppression de l’ISF. Sarko l’avait déjà fait avec 1,5 milliards d’euros, et Gattaz, ce voyou du MEDEF avait promis un million d’emplois. Si ça marchait, ça se saurait.
Non, faut arrêter de prendre les français pour des billes.
Je me demande comment ce mec arrive à dormir. Non, c’est vrai qu’il ne dort pas beaucoup, 4h par nuit parait-il, ça ne m’étonne pas.
Pourquoi n’arrive-t-on pas à avoir un humain comme président, un type bien, qui fasse passer l’humain avant le fric, qui soit le président « des riens » au lieu d’être le président des riches, de ceux qui réussissent, uniquement. Je dois être un grand naïf pour avoir de telles idées.
Avec des mecs comme ça à la tête du pays, je me fais du souci pour mes enfants, mes petits-enfants. Jusqu’où peuvent-ils aller ? Jusqu’à quel niveau de misère peuvent-ils mettre des millions de famille ? Quant au chômage, inutile de préciser que leur politique ne le résorbe en rien. Le seul résultat, tout le monde le sait, c’est que les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres sont de plus en plus nombreux. Pour moi, ce ne sont ni plus ni moins que des voyous, des voyous qui font mille fois plus de dégâts que ceux des banlieues.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés