Où va l’argent de nos impôts ?

On se demande souvent où va l’argent de nos impôts quand on voit l’état de nos écoles, de nos hôpitaux, de nos Ehpad, des services sociaux, des services publics … ? Et bien il sert en priorité à gaver les 600 hauts fonctionnaires de Bercy qui s’attribuent eux-mêmes des salaires et des primes de plus de 15 000€ par mois, que la cours des comptes elle-même n’arrive pas à justifier. Aucune grille de la fonction publique ne permet d’atteindre ces niveaux de salaire, alors Bercy joue sur un système de primes obscur. Dans ces 600 fonctionnaires, 170 émargent à plus de 21 000€ mensuels, plus que le président et le 1er ministre. Ecœurant !

Mais ils ne sont pas les seuls à se goinfrer : les anciens présidents ont des retraites et des avantages qui coûtent à la société plus de 10 millions d’euros par ans. Il n’y a qu’en France où ces largesses existent. Viennent ensuite toutes et tous les ministres régaliens qui ont des voitures de fonction avec chauffeurs, ainsi que deux personnes pour leur sécurité, ceci plus à vie comme certains le pensent, mais pendant 10 ans, tout de même.

Voilà pourquoi le gouvernement augmente ou crée toujours plus de taxes, sans parler des contraventions qui ont rapporté plus 1 milliard d’euros en 2017, soi-disant pour réduire le taux de mortalité sur les routes, alors que les suicides sont en augmentation contente chez les agriculteurs, dans la police, chez France Telecom. Là, le gouvernement n’a pas l’air d’être gêné.

Plus l’argent rentrera dans les caisses de l’état, plus ces messieurs-dames pourront y puiser à n’en plus finir. Tant pis pour les services publics : la solution, c’est toujours plus de réduction d’effectifs, c’est le regroupement des hôpitaux dans les grandes métropoles (avec parking payant bien sûr), c’est la suppression de classes dans les écoles, la fermeture des services publics, etc., etc. …

Et la TVA : l’impôt le plus injuste qui soit. Que tu gagnes 1 300 € où 15 000 € par mois, tu paies la même chose. Et ceci sur la nourriture, les matériaux, sur les produits de la vie courante quoi. Par contre, sur les œuvres d’art, là il y a, comme ces « braves gens » disent, une fiscalité attractive. Si ça aussi, ça n’est pas du foutage de gueule …

Et ça fait 40 ans que ça dure !!!

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés