C’est une blague ?

Ma femme est assistante maternelle, et voici ce qu’elle a reçu de PAGEMPLOI :

« Bonjour,

­­­­­Conformément à la doctrine fiscale, le montant de la rémunération nette fiscale des assistants maternels doit intégrer le montant des indemnités d’entretien et de repas.

­­­­­Pour des raisons techniques et par mesure de tolérance administrative, ces montants n’ont pas été intégrés jusqu’en 2020 dans les flux de données relatifs à la rémunération transmis chaque mois à l’administration fiscale et n’ont, par conséquent, pas été assujettis au prélèvement à la source lors de leur versement au cours de l’année 2020.

­­­­­Toutefois, afin de respecter les conditions d’application du prélèvement à la source prévues par la loi, le montant de votre rémunération mensuelle nette fiscale perçue depuis le 1er janvier 2021 intègre les indemnités d’entretien et de repas, dont les montants ont été fixés au contrat de travail et sont déclarés, comme habituellement, par votre employeur.

­­­­­Parallèlement, le montant de ces mêmes indemnités d’entretien et de repas sera communiqué à l’administration fiscale pour les besoins de la déclaration de revenus préremplie. Il sera ajouté à la rémunération salariale proprement dite et figurera sur votre déclaration de revenus dans le montant des salaires prérempli. Ces nouvelles modalités de transmission à l’administration s’appliqueront aux revenus perçus à compter du 1er janvier 2021 et produiront donc leurs premiers effets sur la déclaration annuelle préremplie des revenus 2021, à déposer au printemps 2022.« 

Ce qui veut dire qu’elle va payer des impôts sur ces indemnités d’entretien alors qu’elle en paie déjà avec la TVA lors des achats. Donc imposés deux fois. Comme si elle faisait un bénéfice  « monstrueux » sur ces indemnités.

Je le dis et je le répète, nous sommes gouverné(e)s par des voyous : les députés et autres sénateurs ont des frais de fonctionnement qui ne sont ni imposables, ni à justifier et ces gens là viennent taxer encore un peu plus les assistantes maternelles, comme si ces dernières s’enrichissaient avec ces indemnités d’entretien et surtout leur salaire, au-delà de l’indécence comme c’est le cas avec les hauts fonctionnaires de Bercy qui ont des salaires à faire pâlir un smicar.

Non, vraiment, c’est à vomir.

Là je parle des assistantes maternelles, mais malheureusement c’est le lot de beaucoup de personnes. Toujours « taper sur les petits » alors que chaque année ce sont des milliards d’euros qui se font la malle dans les paradis fiscaux.

Chercher l’erreur.